mardi 1 février 2011

mon compagnon



voici déjà la troisième semaine de cette ronde organisée par Mixed Média France.

aujourd'hui je dois vous parler d’un objet famillié, qui ne me quitte pas, qui fait parti de ma vie.

Donc je vais vous présenter mon plus fidèle compagnon, celui qui partage toutes mes nuits sans exception, voici mon respirateur




Il y a plusieurs années de ça, j’étais extrêmement fatiguée, je me levais avec l’impression de ne pas avoir dormi de la nuit jusqu’au jour ou, en pleine nuit, je me suis réveillée en sursaut, ma main sur ma gorge, cherchant ma respiration, suffocante et paniquée.

Le lendemain, rendez vous chez le médecin. « les symptômes que vous me décrivez correspondent à des apnées du sommeil (arrêt de la respiration pendant le sommeil)

C’est beaucoup plus fréquent que ce que l’on pense, vous arrivez dans un cas extrème , mais il y a de nombreuses personnes qui en souffrent sans le savoir, principalement chez les gens qui ronflent»

Il s’en est suivit une batterie d’examens dont un enregistrement nocturne de ma ventilation qui a révélé plus de 100 apnées par nuit dont certaines pouvaient durer jusqu’à 58 secondes. Dans ces moments là mon taux d’oxygène dans le sang descendait à 28% au lieu de 98%, d’où risque très important d’attaque cérébrale ou tout simplement d’arrêt cardiaque.

Le soir même j’étais équipé de ce petit appareil gros comme une boite a chaussure et qui ne me quittera plus jamais

Je n’ai rien changé à ma vie, il sait se faire très discret par terre à la tête de mon lit et si on n’allume pas la lumière qui révélera le masque et ce bout de tuyau qui me relie à la vie, personne ne peut supposer un tel équipement. Nul bruit de moteur, il se fait l’écho de ma respiration, à peine plus marqué qu’elle et beaucoup moins sonore que les ronflements de certains de mes compagnons de chambre, j’en ai eu plusieurs témoignages.

Voilà mon objet, mon compagnon, mon ami, celui à qui je dois la vie.

je suis passé prendre mon rayon de soleil chez

Christine 83 [url]http://mescouleursdevie.blogspot.com/ [/url]

et maintenant, je vais chez

Amelure http://amelure-art-textile.over-blog.com/

por voir ce qu'elle nous réserve. à bientôt

14 commentaires:

amelure a dit…

fidèle compagnon qui te relie à la vie, c'est une invention formidable et je comprends que tu y sois attachée. Calme, tranquille et discret, c'est un + qui n'est pas négligeable!

cici a dit…

Indispensable!

Nicou a dit…

Pour moi aussi c'est mon fidèle compagnon et où que j'aille, il me suit ; je te comprends très bien
Bonne journée

Peace and love a dit…

merci nicou, ça me réconforte de savoir que je ne suis pas seule à poser des problèmes

Anonyme a dit…

Fidèle compagnon...
heureusement qu'ilexiste des "objets" pour nous aider à exister. Bises. Fanfan

Anonyme a dit…

Emouvants ton compagnon et aussi votre histoire. Je t'embrasse bien fort. Mimichat

sylvie a dit…

un fil qui relie à la vie et tout change, merci la science !!!

ben... Titbelsoeur... mais sans sa princessôptipoâ ! a dit…

c'est vrai que les progrès de la science ont fait progresser le confort de vivre !
bonne ronde et grobizz !

Glycérine a dit…

je le trouve très touchant ton compagnon de vie.. d'un coup il prend un air plus humain que machine..
merci de ce partage :)

lilipaon a dit…

un bien gentil compagnon ; oui, vive les progrès de la science pour nous aider à mieux vivre, c'est important
bisous

calame a dit…

touchante histoire de cet essentiel compagnon

Janique de Suisse a dit…

et bien, heureusement qu'il existe des objets-compagnons comme ça !!

framboizine a dit…

merci a toi de ce partage et merci a ton compagnon de vie

christiane 83 a dit…

Et bé, je crois que je le savais, mais on peut se réjouir qu'il existe pour te permettre de vivre quasi normalement, et aussi se dire que sans ce souci, ce serait tellement mieux !!

Ma foi, c'est ainsi !!...
Grossssss bisoussss et douces pensées ma Bab, Cricri