lundi 16 février 2009

Mille et une histoire d'orange


Voici un nouveau rendez-vous avec la ronde de Françoise "de mixed média france"

cette semaine ORANGE, c'est la Tortue : http://scrapascale.over-blog.com/

qui me passe la main et voici ce que je vous propose :


Tout d'abord, encore une fois, mon enfance : peu avant Noël, nous fêtions la Saint-Nicolas.

ce jour là je recevais un cadeau : une orange !

Dans les années 50, après une guerre dévastatrice, les budgets étaient sérés, et ces fruits, rares au beau milieu de l'hivers.

Le présent était entouré de milles petites façons qui faisaient de ce moment un instant magique.

je gardais mon orange précieusement jusqu'à Noël. Ce soir là, à la fin du repas, j'épluchais soigneusement mon orange, et je mettais les zests sur le gros poêle à charbon qui ronronnait dans la pièce. Une odeur fabuleuse embaumait l'air. Elle restera pendant bien longtemps pour moi le symbole des nuits de noël dans la chaleur du cocon familial.


Le second souvenir : celui de ma première contravention........

J'avais mon permis de conduire depuis une quinzaine de jours et je conduisais dans Paris.

ce jour là j'ai fais 18 fois le tour de la place de l'Etoile!!! et oui 18 fois!!!!

je m'étais engagée par l'avenue des Champs Elysées, et au fur et à mesure que j'avancais, les voitures venant des rues de droite me poussaient vers le centre de la place.

Bien que parisienne, c'était la première fois que je voyais l'Arc de Triomphe de si près.

Bref, une fois au centre, comment rejoindre l'extérieur sans me faire écrabouiller par ces sauvages qui défilaient à ma droite, à vive allure malgrès mon clignotant ?

Alors, c'est centimètre par centimètre, voiture par voirture, que je me suis rapprochée de la sortie Mais quelle sortie ? je ne savais plus laquelle je devais prendre, le principal c'était de sortir de cet enfer mécanique.

Enfin me voilà au bord! une rue s'ouvre à moi... je m'y engouffre sans réfléchir. Hélas ! quelques mètres plus loin il y avait un feu rouge, soigneusement gardé par un agent.

Un coup de sifflet strident déchire ma tête embuée. Je venais de griller mon premier feu orange.


Enfin c'est à nouveau un voyage au coeur de notre belle Provence :

c'est la fête des citrons à Menton en 1999. Le thème était : les fables de La Fontaine.

Je n'avais pas les yeux assez grans pour voir : tout d'abord, le jardin qui mène à la mer, ou l'on pouvais y rencontrer, le corbeau et le renard, la cigale et la fourmi, la grenouille et le boeuf, le loup et l'agenau et bien d'autres encore. Ces statues de plusieurs mètres de haut étaient réalisées uniquement en citrons et en oranges. Une pure merveille!!!!!!

Un peu plus loin, sur la route de la plage, c'était le défilé des chars, toujours avec ces personages en citrons et en oranges, noyés dans un joyeux tintamare de musique, de cris et de rires et d'où pleuvaient des brassées de mimosa.

On oublie complètement qu'on est au coeur de l'hivers, il faut chaud dans les coeurs, le soleil brille, on est sur une autre planète qui nous sublime, c'est le bonheur à l'état pur.


voilà, j'aurai pu vous parler encore longtemps de l'orange qui est une couleur qui évoque pour moi tant de souvenirs, mais il est temps de passer la main à naidalp :


et de vous dire bonne ronde et à la semaine prochaine

13 commentaires:

Bulle a dit…

moi aussi j'aime le orange, qui nous réchauffe ! j'en est partout autour de moi... et sur moi aussi ! :-)

Francoise a dit…

que de souvenirs pour cette couleur !
merci pour ce partage bab

MinnieM a dit…

bravo pour tes histoires, un moment de plaisir !!
bonne ronde

aligali a dit…

mort de rire le feux orange !! je n'y ai même pas penser une seule seconde !!un joyeux casse tête de savoir si effectivement on passe vite ou on s'arrête... moi je m'arrête et à chaque fois je manque me faire embugner par l'arrière...mais au code (je l'ai passé il y a trois ans alors c'est frais) ils ont dit on s'arrête alors moi je m'arrête.... bête et discipliné... mdr

Lise a dit…

ton orange-cadeau me rappelle celle de ma grand-mère qui, à 85 ans a toujours l'oeil brillant quand elle la raconte. Nous qui sommes de l'ère de la consommatino (excessive ?), nous ne savons plus ce que c'est que ces cadeaux simples, rares et magiques.

merci pour tes mots.
bises.
Lise

Anonyme a dit…

ah trop chouette ton texte, tes histoires !!! moi aussi je me souviens de l'orange de noêl...par contre tu sis, t'es bien plus douée que moi, je ne sais pas conduire !!!mon dieu je n'ose pas m'imaginer à ta place dans la voiture !!! j'aurais été morte de peur !!! toi tu es brave au moins ! bisous ma belle ! et jolis tes pigeons...

Paisible

nadialp a dit…

magnifique

rafy a dit…

merci pour ttes tes histoires d'oranges...ta photo est superbe...

cricri a dit…

Trop trop beau ton texte, un régal à lire, et pour l'orange, moi je te propose de voir ma page de scrap où je la tiens mon orange, et c'est là : http://mescouleursdevie.over-blog.com/article-16931412.html

Un vrai bonheur cette ronde,....et à dans deux seamines, mon article y sera mardi prochain, mais je ne répondrai que la semaine suivante puisque je m'en vais !!!, bizzz, Cricri

la grenouille a dit…

la place de l'étoile mon mari la prise un matin en sens inverse et bien sur une femme lui est rentrée dedans et bien il a sorti son plus beau sourire et la madame lui a dit "faut pas recommencer jeune homme"
aujourd'hui ça ne passerai pas à 47 ans il est foutuuuuuuuuuuuuuuu.

bizzzzzzzzzzzzzz

cereluna a dit…

c'est magnifique c'est oiseaux en orange.MDR ton histoire de feu orange.

Anonyme a dit…

c'est très agréable de lire tous tes souvenirs oranges
Roseline

tournesol a dit…

j'adore ton histoire d'arc de triomphe, jusqu'à présent j'ai toujours veillé à éviter soigneusement de passer par là !!!!
et apparemment je fais bien car c'est mon genre de finir avec le soldat inconnu